Hugo for Séb

Encore une réalisation sortie des archives de l’année dernière mais heureusement, le tricot, c’est indémodable ! :P
Il y a un an, j’ai enfin tricoté un pull pour Sébastien. Il a lui-même choisi le modèle et la laine qu’il voulait en me donnant plein de recommandations que j’ai tâché de respecter : pas trop serré, assez long, qui ne gratte pas, etc.
Son choix s’est porté sur Hugo de Veronik Avery en Brooklyn Tweed SHELTER.
J’ai passé pas mal de temps à réaliser toutes les petites torsades mais je suis très contente du rendu. D’ailleurs, Séb a reçu pas mal de compliments des tricoteuses du Rhinebeck Festival qui l’arrêtaient pour lui tâter les bras, le dos, les épaules… Hum… C’est doux cette laine… Heureusement, je ne lui avais pas tricoté de short !^^
Séb aurait préféré que son chandail soit un peu plus long et plus large au niveau des bras… C’est sûr qu’il aurait peut-être été encore mieux s’il était un peu moins moulant.
On verra ça pour le prochain ! Idéalement, il nous faudrait un nouveau Rhinebeck Sweater pour 2015. A voir !
J’ai beaucoup aimé tricoter ce patron, les explications sont très claires. Par contre, il n’est pas tricoté en rond donc il a fallu tout coudre à la main. D’un autre côté, ça apporte un peu de suspens car il faut attendre que tout soit terminé pour pouvoir l’essayer.
Un homme en tricot, c’est vraiment pas mal ! :) Je profite d’ailleurs de cette journée pour fêter notre anniversaire, 9 years already and many more sweaters to come, que le temps passe vite…


Rendez-vous sur Hellocoton !

My Pumpkin Ale

J’ai mis 7 mois à réaliser ce chandail et au moins autant avant de publier ce post.
Comme vous le voyez, je suis bien occupée depuis quelques temps et le tricot fait place à une tonne de cours à apprendre…
Ce matin, j’ai réalisé qu’à part le travail, je n’avais plus d’autres projets et c’est bien triste à dire.
J’aimerais pouvoir passer plus de temps ici et redonner une place à la créativité dans ma vie. Alors, deux heures avant de passer mon Xème examen, je vous présente le cardigan qui m’a donné le plus de travail jusqu’ici : Pumpkin Ale d’Ysolda Teague.
Tout me rappelle Rhinebeck dans ce gilet : les couleurs, la laine, la designer et les photos.
On pourrait dire que c’est un projet souvenir que j’ai porté lors du festival de 2014 bien qu’Ysolda n’était pas là.
J’ai beaucoup aimé la Heartland de Miss Babs. Cette laine est très douce et vraiment agréable à tricoter.
Cependant, ce qui m’a le plus plu dans cet ouvrage, ce sont les torsades dans le dos ainsi que sa construction. J’y ai ajouté quelques modifications pour qu’il soit plus long.
Voici ce que ça donne de face :
Maintenant, il ne me reste plus qu’à acheter d’autres tenues pour le porter car le orange, ça ne va pas avec tout…


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rhinebeck 2014

Cela fait maintenant 4 ans que je participe au festival de Rhinebeck et je suis toujours aussi heureuse d’y aller !
J’aurais aimé vous en parler plus tôt mais j’ai tellement de travail que je n’ai plus beaucoup le temps d’écrire.
Comme à chaque année, les couleurs d’automne étaient au rendez-vous et tous les tricoteurs et tricoteuses très contentes de se réunir. Cette fois, j’en ai profité pour acheter de la superbe laine et pour rêver à mes projets d’avenir.
Par contre, je n’ai toujours pas acheté de Qiviut, pour cela je vais attendre d’être plus riche…
Et je n’ai pas non plus craqué pour le filage même si chaque année je me pose la question…
Les hangars étaient remplies de laine et il était difficile de se décider.
Et l’heure du lunch venue, la communauté Ravelry s’est rejoint pour prendre la photo de groupe annuelle.
C’est aussi l’occasion d’admirer les projets des unes et des autres.
Et puis, j’ai rêvé d’une vie future parmi les moutons.
J’ai d’ailleurs acheté le livre Adventures in yarn farming de Barbara Parry , une enseignante des environs de Boston, qui raconte, en image, son changement de carrière et la manière dont elle a ouvert sa ferme de moutons. Je n’ai pas encore terminé de le lire mais j’ai hâte de connaître son sentiment sur ce changement de vie et les plaisirs/concessions liés à ce magnifique projet. Je ne pense pas devenir fermière mais, je crois que j’aimerais beaucoup habiter à la campagne, avoir quelques moutons et un alpaga. Peut-être un jour, qui sait ?


Rendez-vous sur Hellocoton !